Photovoltaïque sur le toit de l'école de Sanilhac-Sagriès

« Produire de l’énergie renouvelable ensemble, c’est possible » et c’est une réalité sur notre territoire avec la première installation photovoltaïque réalisée par CITRE-la coopérative sur le toit de l’école de Sanilhac.

L’accomplissement de la première installation photovoltaïque réalisée par CITRE-la coopérative sur le toit de l’école de Sanilhac est le fruit de volontés communes et convergentes.

Au départ le citoyen…

D’abord la volonté d’un collectif de citoyens qui a décidé d’accompagner la transition énergétique sur le territoire de l’Uzège-Pont du Gard (et au-delà) en appliquant les principes du scénario NégaWatt :

  • diminuer la consommation d’énergie, ce qui est fondamental, puisque l’énergie la plus propre est celle que l’on ne consomme pas ! Et pour cela informer, éduquer, former les adultes comme les enfants aux économies d’énergie et à l’efficacité énergétique,
  • et effectivement produire des énergies renouvelables relocalisées qui permettront de couvrir nos besoins.

Un projet participatif et collectif

Nous constatons avec satisfaction que cette volonté de progrès est aujourd’hui rejointe par la Région Occitanie dont les élus portent l’ambition qu’elle devienne la première Région à énergie positive en Europe d’ici 2050. Ce qui signifie clairement que 100% des besoins en énergie devront être couverts par le renouvelable.

Dans ce contexte, le projet de Sanilhac est pour nous une expérience fondatrice et exemplaire.

Le lancement du projet fin 2016 a permis de développer une dimension participative et collective qui a accompagné toutes les étapes et institué les valeurs de notre fonctionnement.

L’implication de l’ensemble des acteurs locaux, habitants, élus, acteurs économiques… est en effet fondamentale et nous a conduits à la création d’une SCIC – SAS CITRE-la coopérative en Janvier 2017.

Ainsi les réflexions qui ont été engagées au cours des étapes du projet (modèles coopératifs de production d’EnR, études préalables, sensibilisation aux économies d’énergie et efficacité énergétique, installation et mise en production…) ont induit l’organisation de rencontres, formations, projets éducatifs, réunions publiques…

La Mairie de Sanilhac-Sagriès s’est également engagée, en tant que collectivité, à entrer dans la SCIC, de même que l’entreprise Eco-Energies qui a réalisé les études et conduit le chantier.

Par ailleurs, le Département du Gard a été également attentif aux initiatives de CITRE en soutenant l’émergence de la coopérative et nous avons pris conscience de nombreuses initiatives locales (à Aubais, Barjac, Courry, Saint-Privat de Vallongue…). Nous nous sommes inscrits dans un réseau d’acteurs avec qui échanger et monter en compétences. Dans cette dynamique, nous avons adhéré au réseau ECLR (Energie Citoyenne Local et Renouvelable), partenaire d’Enercoop Occitanie et qui soutient et anime avec de nombreuses ressources ce riche réseau.

« Promouvoir un fonctionnement où tout le monde est gagnant »

La réalisation du projet de l’école de Sanilhac nous a permis de promouvoir un fonctionnement où tout le monde est gagnant :

  • http://www.citre-asso.org/wp-content/uploads/2018/03/invitation-inauguration-Sanilhac-G.jpgCITRE-la coopérative produit de l’énergie propre en revente à Enedis (contrat sur 20 ans),
  • En tant que partenaire, la Mairie de Sanilhac-Sagriès met à disposition la toiture de l’école et bénéficie d’une production d’électricité autoconsommée de 3 kWc (et diminue ainsi sa facture d’électricité),
  • Les citoyens prêtent de l’argent à un taux de rémunération intéressant et donnent ainsi du sens leur épargne tout en contribuant au fonctionnement et aux orientations de la coopérative,
  • Des entreprises de proximité travaillent pour la coopérative, entrent dans une dynamique de relations et d’échanges dans un secteur d’innovation,
  • Les enfants de l’école peuvent suivre la production journalière et l’installation photovoltaïque peut servir à des enseignements pédagogiques,
  • Le territoire est préservé car en privilégiant le photovoltaïque sur les toitures communales, nous ne portons pas atteinte aux espaces naturels des garrigues,
  • La coopérative se développe et envisage de créer des emplois pour proposer de nouveau services, initier de nouvelles démarches dans le domaine de la transition énergétique (en particulier envisager l’avenir à travers l’autoconsommation collective),
  • Enfin toutes les actions engagées sont de formidables possibilités d’animation pour les Mairies et les collectivités territoriales qui voient ainsi leurs concitoyens s’engager et devenir acteurs.

Les projets et réalisations